Une recette d'autrefois : le palissou ou le parissou

 

 

Au début du XXème siécle, il remplaçait parfois le pain. Palissou ou parissou est une déformation du mot panissou qui veut dire patit pain.

Le palissou était fait le plus souvent avec de la farine de blé noir (sarrasin) qui poussait bien dans la région des Monts de Lacaune, mais aussi de la farine de blé.

Il se mangeait en version salée (sous la forme d'une crêpe épaisse, cuite dans une poêle graissée avec du lard, ensuite on posait sur cette galette des oeufs frits dans une autre poêle) ou en version sucrée (plus fine, accompagnée de miel, de sucre ou de confiture).

Les ancêtres de Daniel étaient meuniers au Moulin du Barthas, voici la recette que l'on faisait dans la famille de Daniel (avec de la farine de blé).

Ingrédients :

2 cuillères à café de levain bio

1 pincée de sel

farine de blé

eau

1) Mélanger tous les ingrédients en ajustant les quantités de farine et d'eau afin de remplir le saladier et que la pâte ait une consistance crémeuse de pâte à crêpes

2) Laisser reposer à température ambiante pendant 8 heures minimum

3) Faire cuire dans une poêle très chaude légèrement beurrée en réalisant des crêpes fines

4) Garder 2 louches de pâtes au fond du saladier et refaire la pâte pour le lendemain en ajoutant de la farine et de l'eau (on ne rajoute pas de levain)

 

Astuce : le soir, pour un repas rapide et savoureux, il nous arrive de faire des palissous sur lequel on dépose du roquefort, ensuite on roule la galette sur elle-même et on la mange accompagnée d'une salade.